Stacks Image 1143


Consortium for Speech Translation Advanced Research - phase 2

Objectif

Faire progresser les travaux en traduction de parole et faire des démonstrations dans le domaine du tourisme en utilisant un pivot sémantique (IF) orienté par la tâche

Type de projet

Le consortium C-Star II était fondée sur une coopération volontaire des participants de 5 pays.
  • Allemagne : Université de Karlsruhe
  • Corée du Sud : ETRI
  • États-Unis : Université Carnegie Mellon (CMU)
  • Italie : ITC-irst
  • France : CLIPS++ (CLIPS [Grenoble] + LIRMM [Montpellier) + LATL [Genève, Suisse] + LAIP [Lausanne, Suisse])

Informations sur le projet

Le scénario consistait à mettre un client en relation avec une agence de voyage avec des antennes dans différents pays (la Corée du sud, l'Allemagne et les États Unis) par vidéo conférence et une interface d'accès spécialisée.
L'architecture informatique mettait donc en œuvre un système de visio-conférence multipoints et des interfaces d'accès communicant via le réseau Internet.
L'approche par pivot sémantique lié à la tâche (IF) permet d'atteindre plusieurs langues cibles pour le coût de la production d'un module d'analyse du français vers l'IF. Elle permet aussi d'interagir avec plusieurs langues sources pour le coût de la production d'un générateur du français depuis l'IF. Elle permet de plus la rétro-génération du français vers le français pour que l'utilisateur puisse vérifier que le système a "compris" correctement ce que dit le locuteur.

Participation, implication personnelle

  • Animation et coordination de l'équipe CLIPS ++ dans le cadre d'un projet IMAG
  • Organisation et mise en œuvre des démonstrations publiques du 22 juillet 1999
  • Gestion de la relation avec les média

Résultats produits

  • Spécification et mise en œuvre des versions successives de l'architecture (matérielle et logicielle) du démonstrateur
  • Organisation des collectes de données
  • Participation à la définition du langage pivot (IF)
  • Réalisation d'un premier analyseur du français vers l'IF fondé sur l'analyse d'îlots pertinents utilisant des automates d'états finis.

Démonstration