IMAT

Integrating Manuals And Training

Des outils pour transformer des manuels techniques
en supports pédagogiques

 

 

Responsable :

Cyrille Desmoulins (Enseignant-chercheur, MCF)

Personnel engagé dans le projet :

Monique Grandbastien (Professeur, Université Henri Poincaré, Nancy)

Problème traité et objectifs :

L'objectif du projet est de proposer des modèles et des outils pour permettre à un concepteur de documents pédagogiques d'intégrer des parties de documents techniques dans les documents de formation qu'il produit. Il est focalisé sur la maintenance d'équipements complexes. Le besoin de tels outils est très fort dans tous ce secteur où la spécificité et l'évolution rapide des systèmes rendent obligatoire la création de documents de formations à chaque fois nouveaux et mis à jour en fonction des données et schémas techniques des documents constructeurs. De tels développements spécifiques sont très coûteux et fastidieux. Au pire la documentation dans laquelle le concepteur cherche des éléments pertinents pour une formation est disponible sous forme papier qui nécessite des recherches lourdes et peu fructueuses suivies de scanning, OCR, retouches, etc. Au mieux elle est sous forme électronique standard sur laquelle les opérations de recherche sont à peine plus simples.

L'objectif du projet est d'offrir un ensemble d'outils autonomes et inter-opérables permettant de couvrir le processus de recherche d'éléments pertinents. La partie du processus couverte par ces outils ne comprend donc pas, en amont la création du document technique constructeur et en aval les outils de conception pédagogique et multimédia. Le principe est de laisser au concepteur le choix de son outil et de sa pédagogie pour la conception du document pédagogique. L'originalité du processus de recherche d'éléments pertinents dans la documentation constructeur par rapport aux systèmes de gestion documentaires classiques est qu'il est basé d'une part sur le domaine précis de maintenance sur lequel vont porter les documents de formation à produire et d'autre part sur des critères pédagogique des éléments à retenir (type d'usage, type de description, type de connaissance visée). Pour cette recherche centrée domaine et pédagogie, une approche descendante à base d'ontologies est retenue, où les ontologies représentant les objets et méthodes du domaine choisi et les caractéristiques pédagogiques des éléments recherchés.

Ainsi le processus IMAT prend en entrée des documents constructeurs et des ontologies domaine et pédagogiques pour offrir au concepteur un espace d'éléments issus de ces documents techniques et structurés suivant ces ontologies sur lequel il peut effectuer sa recherche d'éléments pertinents.

Résultats obtenus : les outils et méthodes IMAT.

Les phases du cycle de vie du document couvertes par le projet IMAT sont les suivantes :

  1. Préparation des documents techniques. Il s'agit de transformer et de structurer les documents d'origine dans un format électronique commun, comme XML part exemple.
  2. Découpage en éléments suivant la structure du document.
  3. Indexation des éléments suivant le domaine.
  4. Introduction des éléments dans une base de donnée.
  5. Recherche d'éléments pertinents et indexation suivant des critères pédagogiques.
  6. Modification d'éléments et gestion de versions.
  7. Création de séquence pédagogique et sa connexion à la recherche d'éléments de la base.
  8. Annotation d'éléments évaluant leur utilisabilité et leur utilité ainsi que leurs défauts.

Plusieurs outils inter-opérables ont été développés pour assister le concepteur dans ces phases :

La méthode de travail du projet a consisté à intégrer fortement des partenaires utilisateurs de ces outils, des chercheurs et des développeurs de logiciel. Trois séries successives d'outils ont ainsi été mises dans les mains des concepteurs qui ont produit des documents de formation effectivement utilisés au cours du projet. Des résultats conséquents et mesurables en termes de facilité d'accès aux éléments pertinents, de gain de temps et de qualité ont été observés chez les partenaires utilisateurs.

Résultats obtenus par l'équipe ARCADE :

En tant que partenaire recherche dans le projet, notre contribution a porté successivement sur la méthodologie et la conception d'ontologies domaine en carrosserie automobile, sur la spécification du processus d'indexation/recherche et surtout sur la spécification et l'implantation de l'outil de séquences pédagogiques (Scenario Tool) connecté avec l'outil de recherche d'éléments et d'indexation pédagogique.

Une séquence pédagogique a ainsi été définie comme constituée de l'objectif pédagogique à atteindre, du type de connaissances à acquérir, de la stratégie pour les mettre en Žuvre, de la suite d'action du formateur et de l'apprenant pour la réaliser et enfin du sujet sur lequel porte cette séquence. Aux éléments de cette séquence sont attachés des concepts sur lesquels sont indexés les fragments (type d'usage, type de description).

Il dès lors possible de lancer pour chaque action pédagogique d'une séquence une recherche d'éléments pertinents en utilisant trois concepts/index pédagogiques (type d'usage, type de description, type de connaissance visée). Ainsi l'outil réalisé offre-t-il, en sus d'une assitance à la conception de séquence, un nouveau moyen de recherche pour le formateur/concepteur centré sur la simple description de son activité de formateur et non plus directement sur des index assez formels.

La fonction première de l'outil de scénario est d'assister la conception de séquences pédagogiques. Cette fonction est basée sur un ensemble de tables de correspondance entre objectifs, type de connaissance, stratégies et actions pédagogiques inspirés des recherches en ingénierie didactique.

Les séquences pédagogiques étant stockées dans la base contenant les fragments, elles permettent aussi de définir des index pédagogiques pertinents pour une séquence qui peuvent être utilisées comme base d'indexation pédagogique des éléments retrouvés au lieu de l'indexation non guidée standard.

Collaborations ou contrats :

Ce projet bénéficie du support de la Commission Européenne au sein du 4ème PCRD, programme ESPRIT (EP 29175, 30 mois, de novembre 1999 à mai 2001).

Les partenaires de ce projet sont d'une part des centres de recherche, d'autre part des utilisateurset enfin un partenaire de développement logiciel.

Partenaires utilisateurs

Partenaires de recherche

Partenaire de développement logiciel